Reprise d’un parquet ancien.

Reprise d’un ancien parquet après suppression d’un bandeau carrelé devant une cheminée. Ce salon – salle à manger des années 70 a été doté d’un parquet en chêne massif panaché, épaisseur du parquet, 22 mm, cloué sur lambourdes. la largeur des lames était de 67,45mm. Vitrifié. La partie de la pièce orientée au centre de la maison n’y a pas eu droit. La cheminée prenant place à cet endroit, une chape carrelée a pris place pour subir les assauts des braises et autres chutes de bûches.

Le nouveau parquet brut fût usiné sur mesure afin de pouvoir s’emboiter dans les rainures et languettes de l’ancien parquet. Toutes les lames de parquet d’extrémité et dons coupées on été extraites. Le parquet est recloué et posé comme il l’aurait été à l’origine. Les lames de parquet neuves et anciennes s’entremêlant, il est impossible après ponçage, de voir le raccord, et de dire où se situait le début du carrelage.

Pour mémoire, un dixième de millimètre d’écart à l’usinage des lames de parquet représente 1 millimètre d’écart 10 lames plus loin (soit au bout de 674,5 mm) et 6 millimètres sur la largeur totale de la pièce. D’où l’importance de la précision d’usinage.

Pour la finition, les produits Bona ont été retenus, avec deux couches de Bona Prime Amberseal, puis deux couches de vitrificateur Bona Méga Satiné.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *